Vu l’actualité anxiogène, les catastrophes qui s’enchaînent (comme on dit dans le nucléaire), les trois guères de Sarko en Afghanistan, en Libye et en Côte d’Ivoire et comble de malheur, le retour de Jonnhy qu’on va finir par appeler le revenant, je ne me suis pas senti l’humeur à la commenter aujourd’hui.

Mon propos sera donc bien plus léger qu’à l’accoutumée, puisque je vais aborder le problème des distributeurs d’argent.

Je ne sais pas si vous avez entendu comme moi cette info à la radio, mais il paraît que les distributeurs automatiques de billets sont infestés de microbes.*

Décidément on ne peut plus se fier à rien, y a de quoi vous dégoûter de l’argent ! Rendez vous compte qu’il y a des gens qui ne veulent plus toucher leur paye, tellement on leur parle d’argent sale! Remarquez, ça tombe bien, puisque depuis toutes les augmentations récentes, carburant + 27%, électricité 19 %, Gaz 20% …etc… etc, on va, de toute façon, pouvoir en retirer de moins en moins et ça ne plombera pas la sécurité sociale de surcroît. 

Le pire c’est qu’avec ces distributeurs d’argent sale les gens sont à cran ! Hier, par exemple, j’arrive à ma banque, qu’est ce que je vois devant le guichet : Un type ganté, masqué, cagoulé, qui demandait au caissier de lui remplir son sac de sport !  J’me suis dit, oulala…celui là ça l’a drôlement perturbé cette histoire de microbes sur les distributeurs ! 

C’est vrai qu’il faut prendre ses précautions, à force de tirer, tirer, tirer, sans jamais se protéger, on finit par attraper des maladies. Bientôt en allant tirer de l’argent on ne se demandera plus, je vais tirer combien, mais je vais tirer quoi? Grippe? Angine ? Problème digestif ? Remarquez, rien d’étonnant, quand on cherche du liquide, on trouve la gastro …

Si ça continue comme ça, les banques pourront nous faire des ordonnances … « Vous venez pour votre Livret A? Non !pour mon hépatite B! »

C’est bien simple, la dernière fois j’ai mis directement ma carte vitale dans le distributeur !

C’est pour ça que depuis que j’ai appris la nouvelle, je mets des gants Mappa pour aller chercher de l’argent. Il faut se protéger. D’ailleurs dans les banques ne disent-elles pas, ne restez pas découvert !

Vous vous rendez compte, il paraît que sur ces distributeurs il y a des millions de microbes, des bactéries et des germes de toute sorte, je dirais même, en l’occurrence, de toute espèce. Il paraît même qu’il y en a plus que dans les toilettes publiques …comme quoi… si l’argent n’a pas d’odeur, c’est drôlement trompeur…

Remarquez qu’il ne faut pas s’étonner que les distributeurs soient pollués, avec toutes ces cartes … à puces. D’autre part, je ne comprends vraiment pas pourquoi ils ne mettent pas des anti-virus dans les distributeurs. Moi j’en ai 1 dans mon ordinateur…ça fonctionne très bien …

Avec tout ça je me demande si je ne vais pas changer d’établissement et aller dans une banque Suisse. Paraît-il que ce sont les spécialistes du blanchiment! Je suis sûr que lorsqu’on tire de l'argent, on a un billet qui sort, une lingette, un billet, une lingette. Ça va donner des idées à Roselyne Bachelot.

Eh oui, tirer de l’argent devient un problème vital à double titre, heureusement que certains font preuve de solidarité. L’autre jour, justement, j’étais devant le distributeur, j’avais oublié mes gants Mappa, j’hésitais donc à effleurer les touches du clavier et là, voyant mon infortune, il y a un gars qui me dit, «Ouech, si t’as peur d’ toucher le clavier, donne moi ton code, j’vais l’taper pour toi» …oh l’inconscient ! Vous parlez que j’ai accepté …Mais il a dû se planter en le tapant, le code… puisqu’il m’a dit « Ouech, t’as pas d’bol mon frère, le machin il a avalé ta carte »…Ben décidément, j’ai vraiment pas de pot, parce que la semaine dernière, je vais tirer de l’argent, (il faut dire que je préfère retirer souvent , billet de dix par billet de dix, depuis que je sais que les risques d’infections augmentent avec les grosses coupures), donc j’étais devant le distributeur quand celui-ci se met à se détraquer, les billets sortaient, sortaient, sans s’arrêter. Alors là, pas de panique, j’ai pas voulu prendre de risque, j’ai TOUT laissé sur place… Des fois qu’ça intéresse un suicidaire ! Si on peut rendre service…

Finalement, la seule consolation dans cette histoire c’est que les interdits bancaires sont épargnés…. Et puis moi, je fais des économies, je ne donne plus rien à ceux qui font la manche dans la rue, ils sont déjà pauvres, je voudrais pas qu’ils tombent malades en plus….

Sur ce,  j’espère que je ne vous ai pas trop ennuyé avec ce problème de …fonds* et je vous dis, à la semaine prochaine.