Te souviens-tu ?

Cet été-là, te souviens-tu, de cet orage

Qui me donna prétexte à te prendre la main

Et qui, par coups de foudre, grondait comme un présage

Quand j’ignorais encore infléchir nos destins.

Te souviens-tu ?

Je t’emmenai, transi, courrant sous ce déluge

Nos cœurs et le tonnerre à l’unisson cognaient

Et c’est entre mes bras que tu trouvais refuge

Sous la pluie diluant notre premier baiser.

Depuis, un long ruban de vie s’est déroulé

Ne nous épargnant pas ses vives banderilles

Des peines et des joies l’ont souvent jalonné

Et nous avons fondé une jolie famille.

Si désormais les ans s’inscrivent dans mes rides

Nous conjuguons toujours, au présent, le bonheur

Bien sûr, s’est effeuillé un long éphémérides

Mais mon cœur bat encore avec autant d’ardeur.

Alors, un peu penaud, un bouquet à la main

Même s’il n’y a pas de jour pour te dire «  Je t’aime ».

Je veux marquer aussi cette Saint Valentin

T’offrir avec les fleurs… Les mots de ce poème.