Dans l’aurore éthérée, c’est le réveil, enfin,

alors, on te devine,

ne daignant pas ôter ta robe du matin,

d’embrumée percaline.

brume_2

Tes hôtes les oiseaux, échassiers et mouettes,

goûtent pudiquement,

aux ultimes instants d’intimité douillette,

voluptueusement.

mouette

Ce voile évanescent qui s’étiole, dès lors,

laisse enfin entrevoir

les ombres de roseaux qui ébrèchent les bords

de ton joli miroir.

brume

Se mêlant à tes eaux, l’azurine du ciel,

te couvre d’un lavis.

Le nuage attendra pour troubler l’aquarelle

et t’habiller de gris.

Banc_sable4

Mais bientôt une bise, elle aussi en éveil,

sournoisement se plait,

à faire, sur ton tain, scintiller le soleil

en pétales nacrés.

reflets

Sur la berge, abusant de la situation,

les arbres surabondent.

Tu sembles recueillir, des saules, l’effusion

se diluant dans l’onde.

banc_sable_3

Ta douce mélodie, en caressant les pierres,

donne à présent le « la »,

à l’oiseau qui louait jusqu’ici la rivière

toujours « a capella ».

oiseau

Sans cesse façonnant, remodelant tes îles

et bancs de sable blond,

tu fardes ton visage, espiègle et versatile,

de ces variations.

banc_sable_2

L’homme a barré ton cours pour dompter tes colères,

et tes humeurs mutines,

oubliant que tu tiens ton attrait, ton mystère,

de ton indiscipline.

Courant

Merci à Ligeria de t’avoir enfantée

au mont Gerbier-de-Jonc,

ta parure de choix, depuis, vient rehausser

notre jolie région.

blois

File fleuve enchanteur ! Rejoins ton estuaire !

Il est venu le temps

de ton grand rendez-vous avec l’astre solaire

au fond de l’océan.

coucher_de_soleil

PS : Les photos (excepté celle de l'oiseau) sont issues du site http://www.imagesdeloire.fr et insérées ici avec l'aimable autorisation de l'auteur Jean-François SOUCHARD. Je vous engage vivement à aller consulter son site, son hommage à la Loire est magnifique.