Nicolas Sarkozy a repris mardi son thème de prédilection. Le président de la République a en effet défendu à Nice sa politique en termes de sécurité, voulant "passer à la vitesse supérieure". Le chef de l'Etat a notamment décliné les initiatives de ces dernières semaines: lutte contre les bandes et interdiction des cagoules dans les manifestations.


On vient d’interdire les cagoules
Mais on oublie les gros bonnets
Qui pillent, cassent, et qui nous roulent
En jouissant d’impunité.

On interdit aussi les bandes
Mais on épargne les groupes de
Financiers pourris qui truandent
Aidés par les banquiers véreux.

On vient d’interdire les cagoules
Mais sous la tiare et quelques mitres
Certains cerveaux perdent la boule
Et ne sont bons qu’à faire les pîtres.

On interdit aussi les bandes
Mais le G20 est de la fête
Puisque tous ses membres s’entendent
Pour sucer le sang d’la planète.

On vient d’interdire les cagoules
Mais pas les coiffes métalliques
Qui font qu’à Bagdad et Kaboul
Des civils casquent pour le fric.

On interdit aussi les bandes
Mais pas les bandes de patrons
Qui tueraient pour des dividendes
Et toucher plus de stock-options.

On vient d’interdire les cagoules
Pas les képis, pas les bérets,
Qui chassent, traquent et qui refoulent
Sans ménagement les sans-papiers.

Quand tomberont enfin vos masques
Vous les vampires et autres goules
Quand cesseront enfin vos frasques 
Alors tomberont les cagoules.