J'avais mon corps en obsession
ne lisais que les magasines
où paradent des apollons
brillants, lustrés de vaseline.

Et un et deux et cent abdos
avec une cadence infernale
J'ai travaillé mes pectoraux
Pour redevenir un vrai mâle

Multipliant les exercices
Pour me façonner des tablettes
Suis devenu un adonis
à la parfaite silhouette.

Et un et deux et cent abdos
avec une cadence infernale
J'ai travaillé mes pectoraux
Pour redevenir un vrai mâle

Mais à part ça je ne fais rien
Je ne vais plus au cinéma
Puis j'ai délaissé mes bouquins
Et le théâtre et l'opéra

Et un et deux et cent abdos
avec une cadence infernale
J'ai travaillé mes pectoraux
Pour redevenir un vrai mâle

On me surnomme le Guignolo
Je suis devenu chippendale
Mais si j'ai de gros biscotos
Je n'ai plus rien dans la cervelle...

Le même en musique par le groupe "Turlututu" . Mon fils Antoine est à l'harmonica et au micro


Chippendale
envoyé par zygomo