Gardons cet esprit de synthèse
Et de bon sens soyons pourvus,
Certes dieu dit, dans la genèse,
Que lumière soit pour qu’elle fut,
Mais toute lumière a son ombre
Dissimulant les balivernes
Alors certains dans la pénombre
Prennent messies pour des lanternes ?

Car si lumière il y avait
Il verrait mieux, c’est évident,
Qu’à Rome un pitre est installé,
Comme indigne représentant.
Et en esprit bien éclairé
Il comprendrait, lui, le divin,
Que l’affamé préférerait
Le voir multiplier les pains.

Eh oui ! Le monde n’est pas beau
Et lui, devrait assurément,
Plutôt que de marcher sur l’eau,
Se tenir un peu au courant.

Ainsi aux envolées bibliques
Et aux jolies images pieuses,
Mieux vaut une foi agnostique
Que des idées trop lumineuses.