Mes chers concitoyens, Christian Clavier, Françaises petites, Français moyens, je m’adresse à vous solennellement pour vous dire que paniquer quand les bourses dégringolent n’est pas la solution. Vous pouvez me faire confiance.

                Laissez votre argent où il est et n’accordez aucun crédit aux annonces qui tendent à déstabiliser notre système bancaire, sachez que si d'aventure cela tournait mal pour les banques nous endosserons l’échec, quoiqu’il arrive. Ne prêtez pas attention à tous les ragots et croyez bien que malgré les contingences j’essaie de ne pas perdre la boule.

Sark___boule