ANTIBES, Alpes-Maritimes (Reuters) le 3/10/2008 - "Décroissance", "passage récessif", "croissance molle" ou "négative", les membres du gouvernement et de la majorité ont rivalisé de métaphores aux journées parlementaires de l'UMP, à Antibes, pour éviter de prononcer le mot qui fâche, "récession".

Après l’effondrement des bourses, c’est la croissance molle ! Une chose est sûre, l’économie a la libido en berne et la place de paris est devenue le Palais Grognard. Et quand les bourses ne fonctionnent plus, il n’y plus de liquidité et les clients risquent de ne plus avoir la jouissance… des fonds. Décidément ce sont toujours les mêmes qui se font baiser. Et le président peut s’en défendre en disant « Pour l’instant, ai-je acculé quiconque à la faillite ?», il n’en demeure pas moins que nous sommes inquiets… à plus d’un titre ! On nous aurait bien fait un enfant dans le dos quand les bourses étaient au mieux !

« La croissance, J’irai la chercher avec les dents » avait affirmé notre Nicolas premier, mais son dentier y est resté accroché et la croissance s’est tirée avec.

Sarko___dentier

Et pourtant elles ont l’air belles et saines, ses dents, à notre Nicolas ! Toujours prêtes à mordre pour l’exsanguination du petit peuple, pour lui percer ses parachutes ... 

Sans_titre

...pendant qu’on fournit aux patrons les plus riches de quoi atterrir sans dommage.

para_2

Mais soyons franc, ne mâchons pas nos mots ; C’est la crise ! Une crise mondiale, cependant "ne vous en faites pas" nous dit le grand « manie tout », vous n’avez rien à craindre, la crise épargne votre épargne. Laissez nous faire et dormez tranquille, restez zen comme moi.

N

700 milliards d’euro par ici, 300 par là. Mais que n’y avait-on pas pensé plus tôt ! Il faut que tout le monde y mette de sa poche. Il faut aider ces pauvres banquiers alors, amis donnez et l’argent sale sera blanchi et raffermi. Comme le disait la pub du crédit lyonnais « VOTRE ARGENT NOUS INTERESSE »

business_man

Et rappeler vous que l’argent ne fait le bonheur que des riches! Alors, vous les moins que rien, les fonctionnaires, les travailleurs, les chômeurs, les retraités, raccrochez-vous à d’autres valeurs. Si vous n’avez plus les moyens de vous promener en voiture, trouvez des solutions.

trotinette

Ou alors faites comme le fils de Nico l’embrouille. Prenez un scooter, c’est pas cher et ça peut rapporter gros !

Et si vous n’avez plus les moyens de vous loger, vous pouvez toujours goûter aux plaisirs du Camping

sdf1

En bref le monde va mal et je doute fort qu’ils soit entre les meilleures mains pour le rafistoler.

monde